Alerte Médecins Pesticides » publications

juin 2015 – LIEN CONFIRMÉ ENTRE MALFORMATION GÉNITALE ET POLLUTION ENVIRONNEMENTALE

Written by Jos. Posted in 2015, publications

Les professeurs Sultan et Kalfa, du CHU de Montpellier, confirment le lien direct entre pollution environnementale pendant la grossesse et malformations génitales chez les garçons. Ils tiennent une conférence de presse lundi 8 juin à 14h au CHU de Montpellier (hôpital la Colombière)

Depuis plusieurs années, l’équipe d’Endocrinologie Pédiatrique et d’Hormonologie du CHRU de Montpellier (Pr Ch. Sultan, Dr F. Paris, Dr L. Gaspari) évalue l’impact de la pollution environnementale sur la santé de l’enfant (malformation génitale, retard de croissance, obésité, puberté précoce).

Parmi ces malformations, l’hypospadias, anomalie congénitale de la verge du nouveau-né, voit sa fréquence augmenter dans le sud de la France (rapport de l’Institut National de Veille Sanitaire, 2011).
Plusieurs études ont déjà tenté d’établir un lien entre pollution pendant la grossesse et malformations génitales. A ce jour aucune conclusion définitive n’a cependant pu être tirée.
Le travail des équipes d’Endocrinologie Pédiatrique et d’Hormonologie (Pr Ch Sultan) et de Chirurgie Pédiatrique (Pr N Kalfa) du CHRU de Montpellier démontre, pour la première fois, que l’exposition professionnelle, habitationnelle ou domestique, et a fortiori leur association, augmente fortement le risque de malformation génitale.
L’amplitude de cette étude, sa rigueur méthodologique et l’exhaustivité de l’analyse des facteurs environnementaux viennent d’être validés par une publication dans European Urology, 1ère revue mondiale d’urologie (Impact factor 12.5).

juin 2015 – le lymphome non hodgkinien enfin inscrit au tableau des maladies professionnelles agricoles

Written by Jos. Posted in publications

C’est une bonne nouvelle. Malheureusement le glyphosate n’apparaît pas dans la liste des substances incriminées, alors que le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) vient de le classer cancérigène probable en raison de son lien avec les lymphomes.

Encore une décision courageuse qu’auront évité de prendre les politiques, pour ne pas casser le marché des « round-up ».

journal officiel du 9 juin 2015